Passeport sanitaire

La remise en cause du caractère non obligatoire du « certificat sanitaire »

Thierry Breton a dévoilé à quoi va ressembler le « certificat sanitaire » disponible dès le 15 juin prochain. Ce document permettra d’informer sur la vaccination et sur les anticorps développés contre le coronavirus. Le commissaire européen a précisé à ce sujet que ce certificat sanitaire ne sera pas obligatoire. Cependant, étant harmonisé au niveau européen et disponible dans chacun des Etats membres, ce document pourra être demandé pour prendre un avion ou encore entrer dans un lieu public. En l’absence du certificat, un test Covid négatif sera demandé. Le commissaire européen a déclaré que le but était de « retrouver la capacité de vivre ensemble sans être un risque ». Par conséquent, le caractère non obligatoire du certificat est indéniablement remis en cause.

 

De plus, les initiatives prises notamment aux Etats Unis et au Japon remettent également en cause ce caractère non obligatoire. En effet, aux Etats Unis l’Etat de New York a décidé de lancer un passeport numérique « Excelsior Pass » afin de suivre les vaccins selon la technologie IBM. Ce passeport a été testé début mars et est gratuit et volontaire. Toutefois, ici encore la possession de ce passeport permettra l’accès à notamment des évènements sportifs ou encore des concerts. L’Etat de New York est le premier à utiliser cette technologie mais il ne serait pas étonnant de voir les autres Etats américains suivre ce chemin.

 

Quant au Japon, ce sont des certificats de vaccination numériques qui seront délivrés aux citoyens qui ont été vaccinés contre le coronavirus. Ce document sera accessible via une application mobile pour que les citoyens japonais puissent apporter la preuve de leur vaccination pour voyager.  Cela sera également disponible pour les étrangers actuellement dans le pays, qu’ils restent au Japon ou qu’ils retournent dans leur pays d’origine.

 

D’autres pays sont également en chemin vers un passeport vaccinal comme la Chine qui a lancé sa propre version du passeport ou encore l’Australie qui a vanté les mérites du passeport vaccinal. Le ministre australien a affirmé que les citoyens australiens auront un dossier, un certificat numérique et un certificat papier confirmant qu’ils ont reçu le vaccin.

 

Il faut également préciser que les compagnies aériennes suivent également ce mouvement. En effet, les organisations aériennes comme Air New Zealand testent des applications de santé pour les voyages afin de permettre aux voyageurs de créer directement un portefeuille de santé numérique lié à leur passeport numérique.

Call Now Button