Google vs. Kremlin : 1-0

Google a pris les devants pour protéger ses utilisateurs concernés par le conflit russo-ukrainien contre le Kremlin (le pouvoir russe). Ainsi, par plusieurs tweets en date du 25 février 2022, Google Europe a annoncé que ses équipes travaillaient 24 heures sur 24 pour assurer la sûreté et la sécurité de ses employés et utilisateurs.

En conséquence, une série de mesures supplémentaires a été mise en place afin d’aider les personnes touchées par l’invasion russe en Ukraine à faire face aux cybermenaces, cyberattaques et aux risques d’atteinte à la vie privée. Ont ainsi été mis en place des mécanismes automatiques et individuels (dépendant de la volonté de l’utilisateur) pour protéger, renforcer la confidentialité et la sécurité des comptes.

Google a ainsi activé automatiquement l’authentification à deux facteurs (2FA) : processus renforçant la sécurité d’un compte en demandant à l’utilisateur deux facteurs pour prouver son identité : un mot de passe et un code de sécurité unique (envoyé par SMS, mail ou par l’intermédiaire d’un logiciel d’authentification).

Google met également en avant son programme de protection avancée. Ce dernier offre alors des garanties supplémentaires aux personnes qui pensent avoir des risques plus élevés d’être exposées aux menaces précitées en raison de leurs fonctions. Cela concerne toute personne susceptible d’être ciblées par des pirates informatiques indépendants ou parrainés par le Kremlin comme les journalistes par exemple.

Par ailleurs, Google a activé, pour tout utilisateur se trouvant en zone à risque, le mode « Navigation sécurisée » par défaut permettant d’identifier les tentatives connues de phishing (pratique malveillante consistant à récupérer des informations personnelles sur un internaute) et d’insertion de logiciels malveillants.

Le service en ligne VirusTotal, totalement gratuit, permet également aux utilisateurs de se prémunir contre tout téléchargements malveillants en analysant le caractère suspect ou non de ce dernier (notamment, le malware de type « wiper » (essuie-glace) qui est un logiciel malveillant effaçant toutes les données d’un ordinateur. Il a été repéré pour la première fois par Microsoft mi-janvier 2022 pour corrompre les systèmes de plusieurs organisations en Ukraine).

Google a alors précisé que son but était de « rechercher et perturber les campagnes de désinformation, le piratage et les abus à motivation financière » entourant le conflit. YouTube a ainsi été modifié afin de faire apparaître des vidéos provenant de sources d’informations fiables et a supprimé des centaines de chaînes et des milliers de vidéos qui fournissaient des informations erronées violentes.

Par ailleurs, en parallèle du blocage de publicités tentant d’exploiter la crise, Google a fait une donation de deux millions de dollars d’espace publicitaire à des organisations humanitaires pour aider à « mettre en relation les personnes sur le terrain à la recherche de ressources avec les informations. » Par un autre tweet, Google Europe a également affirmé travailler en collaboration avec d’autres entreprises et organisations gouvernementales pour lutter contre ces dernières menaces.

Call Now Button

Vous avez besoin d'aide ?

Contactez-nous pour recevoir l’assistance d’un avocat spécialisé :

Le cabinet ACBM vous accueille du lundi au vendredi de 10h à 19h sur place ou par téléphone. Nous vous répondrons  sous 24h, sans engagement !